Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

.:: London Paradox - Index du Forum :: FAQ :: Rechercher
MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion   S’enregistrerS’enregistrer

Gayle Beyer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: La terre sous les vagues [ H.R ] -> ~ Registre des protagonistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gayle Beyer
.:: Damné de Psycho


Hors ligne


Messages: 13
Inscrit le: 21 Sep 2007
Union: ~ Breathless
Malédiction: Psycho
Âge: 19 ans
Lignée: Humaine
Féminin
Puissance Magique: 21
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Ven 21 Sep - 21:13 (2007)    Sujet du message: Gayle Beyer Répondre en citant

Identité :


  • Nom et Prénom : Gayle Beyer
  • Age : 19 ans
  • Sexe : Féminin
  • Malédiction : Psycho
  • Groupe sanguin : O négatif
  • Lignée : Humaine Damnée


Physique :


  • Cheveux : Gayle possède une épaisse chevelure d'un blond cendré. Ses cheveux sont naturellement ondulé et se plaçent très bien ce qui lui permet de ne pas passer tout son temps à les brosser. Ils lui arrivent au milieu du dos. De par leur longeur, elle peut les attacher, mais elle préfère largement les laisser libres. Leur coupe n'est pas très sophistiqué puisque c'est elle même qui s'en occupe. Elle les entretiens juste.
    • Yeux / regard : Ses yeux en amande sont d'une belle couleur bleue très claire, à la limite du blanc. Couleur d'autant plus accentuée par non seulement ses longs cils très noirs mais également pas le maquillage foncé qu'elle se fait. Elle aime beaucoup se maquiller les yeux et à adopter pour quelque chose d'originale. Son regard est généralement neutre. Totalement neutre. Il est pratiquement impossible de savoir ce qu'elle pense ou quelles sont les émotions qu'elle ressent sur l'instant. Lorsque ses yeux se posent sur quelqu'un, on a simplement l'impression qu'elle veut le sonder le plus possible. Regarder fixement une personne n'a pas l'air de la déranger. Ce qui n'est pas forcement le cas pour son interlocuteur...
      • Visage / Expression : Son visage est ovale. Elle a les traits fins et la peau très pâle. Et malgré cela, elle ne se donne pas bonne mine avec du fond de teint. Ses yeux lui suffise amplement. Son expression semble toujours calme, sereine. Avec la plupart du temps cette neutralité caractéristique cher Gayle. Elle n'en parait pas pour autant froide. Au contraire. Son très discret sourire est tout de même bien là, ce qui rend son visage un peu plus chaleureux.
        • Taille et Poids : Gayle est d'une taille moyenne. Elle doit avoisiné le mètre soixante dix.
          • Corpulence : Son poids est tout à fait proportionnel a sa taille. Fine et svelte, Gayle n'a jamais eu à son plaindre de ce côté là. La jeune femme ne fait pas tellement attention non plus à sa ligne. Si quelque chose lui fait envie, elle ne s'en privera pas.
          • Signe particulier : Mise à part ses yeux d'une couleur peu naturel et son maquillage, rien de bien spéciale.




          Caractère :

          • Qualités : Gayle est quelqu'un de calme, vraiment très calme. Elle semble avoir un parfait contrôle de son corps et de ses émotions. Chose qu'elle à du apprendre assez tôt puisque Gayle est quelqu'un d'assez sensible et émotif. Elle est également d'une patience infinie. Il est très difficile de la faire sortir de ses gonds. C'en est presque effrayant et parfois énervant. C'est quelqu'un de réfléchie et d'objectif dans ses choix, n'aimant pas la précipitation. Gayle est très indépendante et sait se sortir de situations plus ou moins compliqué. Elle a un sens de l'observation assez aiguisé et malgré qu'elle semble dans son monde, elle est bien là, captant tout ce qui est autour d'elle. Gayle est une jeune femme naturellement polie et prévenante. Mais à sa façon...
            • Défauts : ... En effet Gayle est très distante avec les autres. Elle ne se lie pas facilement d'amitié avec quelqu'un préférant de loin la solitude. Ce qui est assez paradoxale avec son côté avenant. D'autant plus qu'elle aurait tendance a agir égoistement. Si elle n'a pas envie de vous aider, elle ne se forcera pas. Ne vous avisez pas de la trahir ou de la décevoir. Elle est très, très rancunière et pourra se montrer sans pitie. L'expression "la vengance est un plat qui se mange froid" prendra alors tous son sens. Elle est franche. Lorsque quelque chose ne lui plait pas, elle le dit sans ses soucier de blesser quelqu'un ou non.
              • Ce qu'il aime : Gayle aime son indépendance. Et pour rien au monde elle ne l'échangerais. Bien qu'elle s'y soit essayée et qu'elle n'ai pas tellement accroché, elle adore les arts. Sous toutes ses formes. C'est l'une des rares choses qui puissent l"émouvoir juqu'aux larmes. Après sa tentative de suicide, elle à commençer à aimer toutes les petites choses de la vie qui peuvent paraitre insignifiantes au premier abord. Le bruit de la pluie, une odeur particulière, un objet qu'elle trouve beau...
                • Ce qu'il déteste : Pratiquement abandonné par ses parents, la mort d'un de ses frères et l'autre qu'elle ne voit plus, tout cela a contribué a lui laisser une impression de vide qu'elle déteste. La trahison et l'hypocrisie sont deux choses qui peuvent la mettre hors d'elle et qu'elle combat farouchement. Sinon, Gayle n'est pas quelqu'un de difficile. Elle ne déteste rien en particulier.
                  • Signe particulier : Elle est dépendant de la morphine. Substance qui lui permet de contrôler plus ou moins ses tremblements et qui soulage ses migraines. En tout cas plus qu'un simple cachet.


                  Famille : La famille Beyer est plein de principe. Gayle reçut une très bonne éducation qui lui donne une certaine classe. Aujourd'hui ses parents approche la cinquentaine. La mort de leur ainé, Klaus devrait avoir 26 ans est mort. Le deuxième frère de Gayle, Jonas qui passe maintenant que très rarement chez lui à 24 ans.

                  Arme : Elle n'en a pas. Mais lorsqu'elle était plus jeune, ses frères lui apprirent a se servirent d'armes blanches.

                  Histoire : Gayle est née dans une petite famille anglaise du côté de Manchester. C'est la benjamine de la famille et la seule fille puisque devant se trouve Klaus et Jonas ses grands frères avec respectivement cinq et sept ans de différences. Son père était ouvrier dans une usine de fabrique de textiles et sa mère tenait la seule épicerie du quartier. Bien que les Beyer ne roulaient pas sur l'or, les souvenirs d'enfance de Gayle restes heureux. Ses journées tournaient autour de l'école et de la petite boutique de sa mère.

                  Gayle a toujours aimé apprendre et comprendre. Alors la petite fille se sentait comme chez elle sur les bancs de l'école. Elle se montrait intéressée et intéressante, en demandant toujours plus. Elle était douée et elle le savait. C'est pour cela que très tôt, Gayle eut des projets pour son futur d'adulte. Rien de bien précis, mais elle se voyait bien, médecin ou peut être avocate. Un métier qui payait bien pour ne plus angoissé les fins de mois.

                  Après l'école, Gayle passait le reste de ses journées à l'épicerie. Elle aimait beaucoup l'ambiance qui y régnait et par dessus tout, les bonbons qu'elle arrivait parfois à choper dans le dos de sa mère. Les relations qu'elle avait avec ses frères étaient très étroites. En tant que petite dernière de la famille, elle fut presque naturellement mise sous la protection de ses frangins.

                  Malheureusement lorsque l'un deux - le plus vieux - fut tué bêtement dans un accident de voiture, la vie des Beyer bascula totalement. Ses parents ne s'en remirent jamais, oubliant, inconsciemment ou consciemment, leurs autres enfants. Klaus choisit de s'éloigner de sa famille, coupant presque les ponts. Il avait sa bande d'amis, fréquentables ou non, les suivant partout ou ils allaient et quoi qu'ils faisaient. Ce qui lui valut quelques mois de prison pour une sombre affaire de braquage.

                  Gayle quant a elle, ne put qu'observer la dégringolade. A treize ans, elle ne trouva que le moyen de se renfermer sur elle et sur ses bouqins. Bien que sa motivation pour les grandes et longues études disparaissait de plus en plus, sa soif de connaissance, elle, ne cessait de croitre. Elle s'essaya a plusieurs disciplines comme la musique, le dessin, la peinture, la danse... mais elle n'accrochait à rien.

                  A quatorze ans, comprenant que l'horrible absence que son frère ainé avait laissé ne disparaitrait jamais, elle choisit de mettre fin à ses jours. Plus rien ne la retenais sur cette terre, pas même ses parents. Elle choisit le jour ou son frère se tua. N'y voyez pas un quelconque symbole. C'est juste qu'elle s'était donné une date fixe.

                  Lorsqu'elle rentrait de son école, elle passait par un pont où elle s'y était arrêtée souvent, avant. La jeune fille avait choisie de se laisser tomber de là. C'est donc vers dix neuf heures que Gayle enjamba la barrière. Ses mains moites avaient du mal a s'accrocher au rebord, ses jambes flageolantes avait du mal à la porter. Elle tremblait. Mais toute sa volonté était dirigée vers son but. En finir. Regardant en bas, l'eau était noire. Gayle la fixa quelques instants.

                  Quelque chose n'allait pas. Le fleuve était étrangement calme. Elle releva la tête doucement pour voir des oiseaux en plein vole, figé. Derrière elle, une voiture avec une portière ouverte, le conducteur était en train d'en descendre. Il avait été arrêté dans son élan. A côté d'elle, un garçon qui la regardait, immobile oui, mais pas figé comme tout ce qui pouvait a présent l'entourer. Il faisait tâche dans le paysage. Trop étrange, trop différent pour être là. Et puis rien. Juste la sensation de main qui la prirent par la taille, c'est tout.

                  Elle se réveilla dans une chambre d'hôpital. On lui expliqua qu'elle avait tenté de se suicider. Elle ne le nia pas. En revanche on ne lui confirma pas la présence de quelqu'un à ses côtés, sur ce pont. Deux longues semaines d'hospitalisation s'en suivirent, entrecoupé par des séances pendant lesquelles une psychologue tentait vainement de la faire parler. Rien ne sortait. Comment aurait elle put mettre des mots sur ce qu'elle avait au fond d'elle? Si cela s'était restreint au mal aise concernant sa famille et sa vie jusqu'à maintenant, peut être qu'elle aurait pu verbaliser. Mais là, ça lui était totalement inconnue.

                  Depuis son réveille, Gayle sentait, ressentait, voyait des choses que personne d'autre ne voyait. Et ses tremblements incontrôlables. Pourquoi avait elle ça ? Sans parler de ses migraines quotidiennes qui l'empêchaient même d'ouvrir les yeux. Les médecins ne trouvèrent une solution que dans les doses de morphine qu'ils lui administrèrent. Ses tremblements prirent finalement fin. Mais pas les phénomènes qu'elle provoquait. Oui, c'était une certitude, c'était elle qui provoquait le mouvement d'un objet. C'était elle qui s'insinuait dans l'esprit des personnes... Pour ne pas aggraver son images de fille complètement instable, elle n'en parla pas.

                  Gayle sortie finalement de l'hôpital. Elle était devenue accros à ses doses de morphines. Doses qu'on lui avait confié si ses tremblements recommençaient. Mais une fois que ses doses furent finit, elle ne trouva pas d'autre solution que d'en voler pour se soulager. Elle ne retourna pas tout de suite à ses études. Et de toute façon, elle n'en avait plus tellement envie. La jeune fille passait son temps a errer dans les rues de la ville. S'inquiétant pour personne et n'inquiétant personne. Jusqu'à ce jour.

                  Gayle se trouvait sur un banc entrain de finir le croissant qu'elle venait de s'acheter. Elle avait choisi le fin fond du bois, là ou les promeneurs de s'aventure pratiquement jamais. Là où pouvait faire ce qu'elle voulait et surtout découvrir un peu plus ses étranges facultés qu'elle avait acquise. Elle se contentait de faire voler le papier dans lequel avait été enveloppé son croissant.

                  Elle sursauta alors lorsqu'elle se rendit compte qu'un femme se trouvait a quelques mètres d'elle et la fixait. Son papier se froissa pour finir par retomber au sol tandis que Gayle se levait doucement en écarquillant les yeux.. Cette femme était d'une beauté surnaturelle. Elle se présentait comme les anciennes Geisha. Leur teint blanc, les lèvres rouges sang et leur parure impressionnante et riche. Un frisson parcourra tout le corps de Gayle.

                  La geisha s'approcha d'elle, l'invitant à se rassoire. De sa voix calme, elle lui parla de choses que la jeune fille n'aurait jamais cru possible. Elle prit connaissance d'un monde digne des contes imaginaires, elle prit pleinement conscience de ses pouvoirs et de ce qu'elle était. Gayle l'écoutait. Comment pouvait on faire autrement ? Cette femme avait une faculté irréel a capter l'attention. Elle finit par lui donner un papier sur lequel était inscrit une adresse d'un établissement "London Paradox" pour disparaitre quelques minutes plus tard.

                  N'ayant rien à perdre, Gayle s'y rend.
                  Revenir en haut
                  Publicité








                  MessagePosté le: Ven 21 Sep - 21:13 (2007)    Sujet du message: Publicité

                  PublicitéSupprimer les publicités ?
                  Revenir en haut
                  Sayael Mejilingard
                  .:: Damné de Chronos. [ Admin ]


                  Hors ligne


                  Messages: 24
                  Inscrit le: 15 Sep 2007
                  Union: ~ Streamless
                  Malédiction: Chronos
                  Âge: 16 ans
                  Lignée: Humain
                  Masculin Taureau (20avr-20mai)
                  Puissance Magique: 41
                  Moyenne de points: 1,71

                  MessagePosté le: Ven 21 Sep - 21:32 (2007)    Sujet du message: Gayle Beyer Répondre en citant

                  Bienvenue ! Belle présentation ^^. Tu es accepté et peux poster dès maintenant !  

                  _________________________
                  "Do you remember what you've promised ?"

                  [ H U M A N :: C L O C K ]

                  Become a Needle Hand, who apprehends the end...

                  "Don't try to play with time..."


                  Sayael M.
                  Revenir en haut
                  Visiter le site web du posteur
                  Gayle Beyer
                  .:: Damné de Psycho


                  Hors ligne


                  Messages: 13
                  Inscrit le: 21 Sep 2007
                  Union: ~ Breathless
                  Malédiction: Psycho
                  Âge: 19 ans
                  Lignée: Humaine
                  Féminin
                  Puissance Magique: 21
                  Moyenne de points: 1,62

                  MessagePosté le: Ven 21 Sep - 21:33 (2007)    Sujet du message: Gayle Beyer Répondre en citant

                  Merci ! (encore un autre !)
                  Revenir en haut
                  Contenu Sponsorisé








                  MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:50 (2018)    Sujet du message: Gayle Beyer

                  Revenir en haut
                  Gayle Beyer'); return false;">     Email this topic to a friend-->

                  Montrer les messages depuis:   

                  Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: La terre sous les vagues [ H.R ] -> ~ Registre des protagonistes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
                  Page 1 sur 1
                  Sauter vers:  


                  Powered by phpBB © 2001, 2018 The phpBB Group
                  Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
                  Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Traduction par : phpBB-fr.com