Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

.:: London Paradox - Index du Forum :: FAQ :: Rechercher
MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion   S’enregistrerS’enregistrer

Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: Etablissement " London Paradox " -> ~ Le Jardin des Rituels
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sara Crystal Kimbley
.:: Damné de Psycho


Hors ligne


Messages: 7
Inscrit le: 14 Sep 2007
Union: ~ Streamless
Malédiction: Psycho
Lieux fréquentés: Milieu de nulle-part *
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)
Puissance Magique: 11
Moyenne de points: 1,57

MessagePosté le: Dim 23 Sep - 18:10 (2007)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie Répondre en citant

Les quelques personnes réunies dans le hall d'entrée se réunirent près de la fontaine glougloutante et suivirent bientôt Alucard hors de la pièce. Sara était toujours plus ou moins cachée derrière Sayael, marchant près de lui en observant par dessous ses mèches les autres 'appellés'. Et toujours, cet homme aux cheveux blancs revenait dans son champs de vision ... Elle secoua vivement la tête, faisant virevolter autour d'elle de longues tresses retenues par des rubans noirs. Reportant son regard sur Alucard, l'homme qui les avait accueuilli, elle constata à quel point celui-ci paraissait à l'aise, confiant, alors que tout le monde le dévisageait. 

Il les menait d'abord à travers une arche conduisant à une allée bordée de fenêtres, d'où venait une lumière irréelle, une douce lumière blanche apaisante. Une sorte de musique d'ambiance se détachait d'on-ne-sait-où, mélé au bruit de leur pas martelant le sol, des murmures qui commençaient à se glisser entre eux. L'homme aux cheveux blancs répondait par monosyllabes aux gens l'entourant, la blonde observait d'un regard suspicieux leur entourage, Sayael fixait l'homme qui les guidait. Sara se sentait en confiance près de lui, elle ne ressentait pas vraiment de peur venant de lui. Et surtout, il avait l'air plus normal que la plupart des gens réunis près d'eux.

Elle tendit la main, et effleura la sienne, le faisant se retourner légerement. Elle esquissa un sourire, n'étant plus vraiment habituée à cette expression. Ses zygomatiques avaient sans doute finit par rouiller avec les années.

"Hmm ?"

"Bon .. bonjour." Souffla-t'elle, evitant d'attirer l'attention des autres sur eux. Lui-même ne s'était pas tout à fait tourné, elle ravança d'un pas plus rapide, se mettant à son niveau.

"Je m'appelle Sara ..."

"Sayael."
"Est-ce que tu sais pourquoi on est là ?"

"Non, mais je suppose qu'il va nous le dire ..." répondit le jeune garçon en souriant, désignant laucard d'un bref coup de tête.

Alors que Sara allait émettre l'une de ses théories, la fille aux cheveux bleus, l'un des dernières arrivée les rattrapa et se plaça à sa gauche, faisant sursauter Sara.

"Bonjour !"

Sayael et Sara répondirent en choeur, avant de s'enquérir de l'identité de la jeune fille.

"Eileen." répondit-elle disctinctement, un sourire au lèvres.

Sara soupira doucement, soulagée de trouver au moins quelques présences "amies" dans un endroit dont elle ignorait tout. Et le pire restait encore cette sentation, déjà ressentie près de la fontaine tout à l'heure, qui ne l'avait pas lachée depuis. Comme un noeud dans son estomac, ses muscles tendus presque à leur maximum, aux aguets et les nerfs à fleur de peau.

La discussion qui commençait à s'instaurer entre les trois jeunes arrivants fut coupée net, comme toutes celles qui bruissait parmis les autres appelés, alors qu'alucard ouvrait d'un geste majestueux une lourde porte gris,  ouvrant sur un couloir pour le moins étrange.

Les seuls sons encore émis n'était que surprise ou emerveillement, devant le spectacle vivant de ce couloir. Tout autour d'eux, un rideau de pluie fraîche tenait lieu de mur, refletant délicatement le plafond iridescent, brillant comme une opale. Puis, arivés au bout du couloir, une nouvelle porte se dressait devant eux. Alucard tendit sa main fine et la posant sur la poignée...

"Le jardin des Rituels est juste derrière cette porte. Suivez-moi, je vous prie."

_________________________
Sara C. Kimbley *




I'm nOt the only One, who's Bleeding,
It's underneath my skin, It won't die ...
Revenir en haut
MSN
Publicité








MessagePosté le: Dim 23 Sep - 18:10 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sayael Mejilingard
.:: Damné de Chronos. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 24
Inscrit le: 15 Sep 2007
Union: ~ Streamless
Malédiction: Chronos
Âge: 16 ans
Lignée: Humain
Masculin Taureau (20avr-20mai)
Puissance Magique: 41
Moyenne de points: 1,71

MessagePosté le: Dim 23 Sep - 19:33 (2007)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie Répondre en citant

*Quel calme !*

Alors que toutes les personnes présentes devaient avoir le regard braqué sur lui, Alucard ne cilla pas, et ne perda rien de son charme et sa grâce. Toujours avec ce s petits mouvements légers, il les mena devant une grande porte devant laquelle il se stoppa pour pouvoir l'ouvrir. C'est alors qu'il entendit pour la première fois une petite voix crystalline perchée juste derrière lui.
Il répondit le plus naturellement possible. Malgré cela, il avait l'impression de faire un peu froid.

Sayael souria en sentant Sara juste derrière elle. Elle avait d'ailleurs une attitude assez normale, que lui-même aurait eue en temps normal. Il n'eut pas le temps de continuer à bavarder car la petite sorcière aux sucreries les rattrapa, comme pour se lier d'amitié. Après tout, sans amitié, Sayael ne savait pas combien de temps il aurait tenu. Car même dans sa solitude, il se trouvait toujours un ami, plus ou moins conscient. Ces deux filles avaient au moins d'aspect l'air très sympathique. Et le dialogue venait facilement. En écoutant les deux jeunes filles parler, Sayael regarda le plafond, absolument magnifique. L'intérieur de cette organisation était plongé dans la magie, et ceci était clairement montré.

En marchant, il reporta son attention sur la porte au fond du couloir. Une porte grise immense devant eux, devait certainement les séparer du Jardin des Rituels. Quel étrange sensation. Sayael était tout excité, de savoir que son futur proche aller certainement se déterminer au delà de cette porte, qui laissait déjà échapper de minces rayons de lumière vive. Tout ce passait très vite, dans quelques secondes, le petit groupe serait déjà devant la porte. Sayael avait une horrible envie de ralentir l'action, tellement il était nerveux. Mais ce n'était peut-être pas la peine d'attirer une nouvelle fois l'attention sur lui.

Il était tellement nerveux qu'il en avait mal à la tête... Non, ce n'était pas ça ! Les ondes revenaient, Sayael avait de nouveau mal au coeur. Comment pouvait-on avoir un appareil éléctrique ici. Ca ne pouvait venir des deux filles. Sa sensation s'augmentait au fur à et mesure qu'ils s'approchainent de la porte. Il en conclut de le mal venant de là. Qu'avaient-t-ils l'intention de faire ? Dans le pire des cas, il pourrait...

Le jeune homme se secoua discrètement la tête. Il ne devait pas basculer dans sa paranoïa. Un peu de confiance. Il souffla puis repris son calme faussé par ses battements de coeur. Il tortilla machinalement sa chaine pour évacuer son stress. Puis il se tourna vers les filles qui étaient très absorbées dans leurs convesations. Bien qu'elles avaient encore des viages de petites filles, elles semblaient déjà bien matures. Le jeune homme sourit et regrda les deux adolescentes discuter doucement. Une amitié était à coup sûr en train de se nouer.

La question vint tout doucement dans la tête de Sayael... Que pouvaient-elles avoir de spéciales ? Sayael le découvrirait certainement assez tôt. Il regarda la petite sorcière trébucher quelques fois avant de regarder droit devant elle.

En effet, on appelait l'attention vers la porte. Ce fut Alucard, arborant un sourire et un regard pétillant de malice, qui ouvrit doucement la porte. Ce fut pire que ce que Sayael imaginiait. La lumière était si intense qu'il en fut ébloui. Cette lumière blanche laissa place à un jardin, merveilleux, qui ne semblait pas faire parti de ce monde. Le prêtre poussa légerment ses invités et s'avança devant eux...

_________________________
"Do you remember what you've promised ?"

[ H U M A N :: C L O C K ]

Become a Needle Hand, who apprehends the end...

"Don't try to play with time..."


Sayael M.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Dim 23 Sep - 22:06 (2007)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie Répondre en citant

Le groupe emmerveillé par la traversé du couloir aux milles surprises, Alucard avait un sourire au lèvres qui montrait sa satisfaction. Il avait espéré justement que le petit groupe est cette réaction face à autant de magie. Le couloir éclairé par la lumière intense du plafond paraissait tout de même sombre par les rideaux de brumes et pluies qui enfermaient ce couloir. Dans le creux de son oreille il entendait au loin quelques bribes d'une faible conversation. Il s'agissait de la jeune fille de la fontaine, celle qui faillit se noyait dans le peu d'eau qui s'y trouvait. Même si elle chuchotait comme pour délivrer un secret, Alucard avait bien entendue ce que la jeune fille racontait. Il s'agissait de son identité. Ces pauvres humains... rares sont ceux qui savent qu'il est dangereux de donner ce qui permet de nous identifier, rares sont ceux en effet qui mesurent le pouvoir des mots. Bien heureusement pour elle, ici les murs n'ont pas d'oreilles, son nom restera en sureté comme dans une profonde cave intouchable où se secret sera gardé. Mais si ce lieux protège les secrets quand est il des membres de l'organisation ?

Alucard lui n'avait aucunes raisons de s'inquiéter au sujet de dévoiler son nom, car celui-ci est un faux, lui même ne se souvient pas de sa réel identité, tout ce qu'il sait, tout ce qu'il se souvient au sujet de sa personne c'est les moments qu'il a passaient avec cette merveilleuse famille Rosenheim, bien évidement ce qualificatif est purement ironique... Sa famille adoptive ne lui avait jamais précisé pourquoi ils avaient choisit un tel nom rappellant celui du Vicompte de Transylvanie, Dracula. Toujours est il que le réel nom de la magnifique fée demeurait un mystère.
La conversation entre les deux adolescents furent alors interrompus par l'arrivée de Eileen qui ne put resister a la tentation de s'incruster dans la leur. Ceci était loin d'être une surprise pour l'aristocrate aux manières si nobles. La petite sorcière a la langue bien pendue montrer un caractère enfantin qui cachait la maturité incertaine qu'elle possédait.

" Eileen dis moi, n'avais tu pas énoncé que tu te placerai devant moi, au simple cas où je ferais certaines... bêtises ? "


Il s'était arrêté en face de la porte, sa fine et blanche main sur la poignée, la tête tournée vers la petite sorcière. Un sourire sur des lèvres qui ne laissaient pas penser qu'un simple et inocent amusement... Il n'attenda pas que Eileen se raproche de lui pour ouvrir la porte, et le fit tout de même d'un geste déliquat mais vif a la fois laissant apparaître une lumière d'une qualité éblouissante. Les réactions du petit groupe le fit sourire d'avantage, tous essayant de se proteger la vue de cette lumière aux effets de cécité. Quant a lui, la lumière se déssinait en plusieurs reflets sur ces belles lunettes argentées.
Il avança d'avatage dans le plus beau des jardins londonnien, laissant entrée le groupe entier. Il attendit quelques instants, tout en écoutant les emerveillements des adolescents. Il s'approcha de la stèle et de l'autel qui se trouvaient au milieu de ce magnifique coin de verdure. Là ou la beauté de la nature est reflétés dans les moindres recoins. Un printemps éternel émane de chaques cerisier, chaques herbes, et chaques gouttes de l'étang non loin de là.

Un lieu magique dont l'organisation a le secret. Sur l'autel, un simple papier, de couleur jaunâtre comme vieillit par le temps et la poussière, il y était inscrits de fines lettres ordonnées, comme pour montrer qu'il fallait que chaques choses soient a leurs places. Il prit ce morceaux de parchemin, du moins de support d'écriture et lit en un instant ce qui était scarifié a l'intérieur. Un sourire non évitable se déposa alors de nouveau sur ses lèvres rosées. Il regarda un a un de nouveau le groupe.

" Il y a peu, l'une d'entre vous ma poser une question, question dont je n'ai point répondu, veuillez m'en excuser, mais la réponse se trouve ici, elle attend simplement d'être déclarée. "

Il se plaça derrière l'autel, replaça son chapeau de manière digne, puis déchira le morceaux de papier pour le laisser s'envoler au loin, celui-ci alors comme une magie invisible disparut en une poussière dorée. Il eclaircit sa voix comme pour préparer un discour oratoir de la plus haute importance, mais dans un sens ce qui s'apprêtait a dire était de la plus haute importance... Surtout si ces jeunes gens s'inquiétaient de leurs devenir...

" Il semblerait les ordres viennent d'en haut... Bien la cérémonie a laquelle vous allez participer va commencer dès maintenant
, il s'agit d'une cérémonie d'union, au grand contraire du mariage celle-ci lie les âmes d'un lien indestructible et éternel. Depuis le jour où vous avez accepté de rejoindre l'organisation vous avez aussi accepté de subir cette cérémonie. Le lien que vous entretiendrez avec cette personne influera sur votre puissance qu'il s'agit d'une puissance de santé ou bien la puissance que les dons que vous pouvez contrôler de par votre malédiction. Aussi grace a cette cérémonie vous aurez acces au controle illimité d'un élément si vous êtes avec votre partenaire. "

le silence avait mystérieusement prit posséssion de toutes les personnes présentes, avaient elle étés choquées par les propos d'Alucard, ou simplement l'apréhension de cette cérémonie les rendait suspicieux ? Le Gancanagh continua tout de même son monologue.

" Cette cérémonie ne vous en faites pas, ne contient aucun danger directe, Eileen et moi même avons subit celle-ci... Depuis le nom de notre union est celui de Lightless... Je vous prie de ne pas vous inquiétez ni d'avoir peur lors des rituels... Les unions ont déja était choisit comme je le disais précédément, ce sont des ordres auquels nous sommes obligés de nous plier. La première union il s'agit de Sayael Mejilingard et Sara Crystal Kimbley, l'un damné de Chronos et l'une damnée de Psycho. La seconde Union il s'agit de Gayle Beyer et Alexander Ikunen, deux damnés de Psycho... "


En un geste fin et déliquat il fit apparaître sous une fine brume argentée, son crucifix plus grand que lui, dans sa main droite il le planta entre l'autel et lui même pour ensuite prononcer ces incatations... Une voix presque effrayante d'un timbre fantomique raisonna dans tout le jardin. Ces chuchottements semblait a des paroles chantaient d'un ton inconnu des hommes.

~ Je vous salue, ténèbres, révélez moi vos secrets... Je m'appelle Alucard Rosenheim, par le pouvoir de cet objet sain et pur, puisse ce site rituel être purifié... Le corps, le pouvoir et la gloire, sortez de l'ombre maître des esprits primaires ! Maître du jugement ! l'invocation est accomplie, ténèbres ! unissez ces âmes ! L'une avec l'autre d'un lien indomptable offrez leur une destinée... ~

Les murmures aux sons si mystérieux s'éfacèrent pour envelopper d'une lumière mystérieuse les corps des âmes qui allaient se lier. Sayael et Sara se retrouvaient enveloppé d'une étrange aura bleu marine qui laissait croire leur élément de prédilection, l'eau. C'est une autre voix encore plus étrangère qui laissa entendre le nom de leur union : " Streamless " du coté de Gayle et d'Alexander, c'était une aura d'un vert emeraude qui les emprisonnaient étroitement. La voix au timbre mystérieux dévoila de la même manière un autre nom : " Breathless ". Alors que la première union pouvait controler l'eau, la seconde elle avait obtenue la maitrise de l'air et la puissance du vent.
_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -


Dernière édition par Alucard Rosenheim le Lun 24 Sep - 15:41 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Gayle Beyer
.:: Damné de Psycho


Hors ligne


Messages: 13
Inscrit le: 21 Sep 2007
Union: ~ Breathless
Malédiction: Psycho
Âge: 19 ans
Lignée: Humaine
Féminin
Puissance Magique: 21
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Dim 23 Sep - 23:47 (2007)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie Répondre en citant

Après quelques instants d'attente, Gayle comprit qu'elle ne reçevrait pas de réponses. Pourquoi ne lui répondait il pas ? Elle avait presque l'impression d'être complètement snober. La sensation n'était pas agréable. Mais elle ne fit aucune autre remarque, se contentant de lever un sourcil perplexe. Mieux valait ne pas insister auprès de cet être si attirant et effrayant à la fois. Paradoxe que l'on retrouvait étrangement dans tout ce qu'il pouvait les entourer.

Tout était tellement beau, luxuriant et magique. Qui refuserais de voir au moins une fois dans sa vie un tel lieux ? Personne à sa connaissance de "normale" serait assez peu curieux pour assister à un tel spectacle. Mais il fallait être un peu fou pour vouloir y rentrer et en faire partie pleinement. Cette idée fit sourire Gayle. Oui, c'était confirmé, elle était dingue. Elle faisait a présent entièrement partie de ces gens marginaux que la société regardait avec appréhension... Ce qu'elle aimait se sentir différente !

C'est donc après avoir traversé un couloir sombre qu'Alucard les fit rentrer dans une parfaite reproduction de jardin enchanté digne des plus beaux contes de fées. Un léger frisson parcourra entièrement Gayle. Elle ne put détacher ses yeux des cerisiers en fleurs d'autant plus sublimé par la lumière diffuse du lieu. Elle aurait pu se poser des questions du pourquoi de cette lumière étant donné que "dehors" - dans le monde réel ? - le ciel était gris laissant déferler des trombes d'eau. Il n'existait certainement pas sur terre un jardin aussi apaisant que celui ci.

Et cela contribua grandement à calmer les angoisses de la jeune femme. Emotions qui auraient sans aucun doutes prient un peu plus d'ampleur après la première partie du discour d'Alucard. Gayle obtins finalement sa réponse. Une union. Mon Dieu ! Alors elle aurait un engagement envers quelqu'un ? Elle se retrouverait dépendante de quelqu'un ? Toute sa vie elle avait cherché à être au maximum libre de ses mouvements, des ses actions. Et voilà que l'on voulait la lier à quelqu'un ? Et pour finir non seulement cette union serait pratiquement vitale pour elle comme pour l'autre mais elle leur apporterais un nouveau pouvoir. Une charge bien - trop ? - lourde pour la jeune femme.
 
Alucard continua alors son discoure leur expliquant que chaque unions porterais un nom, prenant comme exemple son propre lien avec le farfadet. Il fallait l'avouer. Tout deux allait bien ensemble ! Il annonça alors les deux unions qui auraient lieux. Alexander Ikunen, un psycho, tout comme elle. Instinctivement, Gayle tourna la tête vers le jeune homme aux cheveux blancs.

Ce ne fut que le bruit sourd du crucifix sortis de nulle part qui délogeât Gayle de ses pensées. La partie la plus importante du rituel commençait. La jeune femme fut surprise qu'une telle voix puisse provenir d'un si petit homme. Suite à quoi, une aura verte l'enveloppa, elle et comme elle l'avait deviné quelques secondes plus tôt, Alexander.

Breathless. Voilà leur nouvelle union. Voilà le nom qui les réunira à jamais. Son regard se reposa alors sur son autre moité. Il avait l'air d'avoir confiance en lui. Mais aura t il confiance en elle ?
Revenir en haut
Alexander Ikunen
.:: Damné de Psycho


Hors ligne


Messages: 6
Inscrit le: 21 Sep 2007
Union: ~ Breathless
Malédiction: Psycho
Puissance Magique: 8
Moyenne de points: 1,33

MessagePosté le: Mer 26 Sep - 19:48 (2007)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie Répondre en citant

Alexander laissait rarement libre cours à ses émotions, mais quand il entendit parler d'une 'union' avec une autre damnée, un léger sourire sarcastique se dessina de lui-même sur ses lèvres blanches. Une union. Et puis quoi encore ... Qu'elle qu'en soit sa nature, rien ne pourrait surpasser le lien existant entre lui et Zackary, après tout. Ce n'est pas cette stupide "union" qui ...

*Détrompes toi ... Zackary n'est qu'une part de toi, ta moitié. Cette union est si différente, mais tu le comprendras bien assez tôt, Alexander ...*


La voix basse d'Alucard sonnait encore dans son esprit, comme un echo se repetant à l'infini. Comment savait-il qu'il tenterait de lire son esprit à cet instant ? et comment connaissait-il ses pensées à lui ? L'homme au haut-de-forme ne pourrait être un damné comme eux ... non ?
Les paroles d'Alucard passèrent de ce son résonnant à un message concret. Différente ?

"Laissez-moi rire" siffla-t'il entre ses dents, alors qu'il rejoignait Gayle, Sayael et Sara au centre du jardin, passant près d'alucard qui ne lui offrit en retour que son sourire le plus étincelant. La cérémonie commença, et si Alexander sous-estimait le lien qui allait d'ici peu se créer grâce à celle-ci, il ne niait pas le mysticisme qui en découlait. Il sentit son estomac se nouer, une sensation plus que familière, et à mesure que ce flux de lumière verte étincelante, les entourant lui ainsi que la jeune fille blonde se tenant devant lui, se répandait, il sentait son propre corps se vider de son energie, de sa volonté, bientôt remplacée par un sentiment indéfinissable de toute-puissance.

Instinctivement, les yeux mi-clos, Alexander attrapa la main de Gayle, et son impression d'invincibilité s'accrut à la seconde où leur peaux rentrèrent en contact. Ses cheveux blancs se mélaient à la chevelure blonde de Gayle, produisant au milieu du courant vert comme un auréole d'or et d'argent mélés.

Une voix semblant sortie de nulle part leur revéla leur nom : Breathless. Et si Alexander avait un jour cru au destin, il aurait pensé que la crise d'asthme menaçant de se déclancher à l'instant où la voix prononça ces mots était un clin d'oeil divin ...

[ Edit by Alucard : Topic Terminé, suite -> Dans la chambre de l'angle ]
 

_________________________
Alexander J. E. Ikunen °


"Et ses yeux avaient tout de la semblance des yeux d'un démon qui rêve ..."




The mind is not a Book, to be opened at Will and examined at Leisure *

- Handle with care -
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé








MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:11 (2018)    Sujet du message: Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie

Revenir en haut
Aile ouest, ou des rencontres derrière des rideaux de pluie'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: Etablissement " London Paradox " -> ~ Le Jardin des Rituels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
Sauter vers:  


Powered by phpBB © 2001, 2018 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Traduction par : phpBB-fr.com