Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

.:: London Paradox - Index du Forum :: FAQ :: Rechercher
MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion   S’enregistrerS’enregistrer

Un autre rêve de Paradis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: L'aile ouest -> ~ Le lieu des livres fabuleux
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eileen Unseelie
.:: Damnée de Vamp. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 15
Inscrit le: 16 Sep 2007
Union: ~ Lightless
Malédiction: Vamp
Lieux fréquentés: Sa Boutique de Patisserie Préférée
Âge: 18 ans
Lignée: Humaine
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 26
Moyenne de points: 1,73

MessagePosté le: Ven 28 Sep - 21:16 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

C’était pourtant un jour où le soleil illuminait de tout part les recoins de la région, et pourtant, la petite demoiselle se réfugia dans un endroit plus que sombre. Un monde de silence et de concentration. Une place où la réflexion est reine. Les pas de Eileen résonnaient dans cette espace remplit d’étagères de livres de toutes sortes, et cela n’empêchait pas le vide de prendre une place plus ou moins importante. Dans sa petite tête, malgré les étalages d’ouvrages innombrables, la jeune fille sentit un sentiment de solitude infini. La seule présence humaine résidait, c’était elle. Marchant lentement en zigzaguant entres les chaises, les bureaux et les tables de travail, les rayons lumineux de l’unique étoile du jour l’éclairait à chacun de ses pas. Les grandes fenêtres éclairaient seulement les tables, et elle repéra très vite un coin plus sombre au bout de la bibliothèque. Un lieu qu’elle occuperait pour ses moments d’intimités et d’imagination débordante.

La spontanéité pouvait être son maitre mot dans ces moments là. Une idée traversait son esprit et cela suffisait à la faire courir dans un endroit où elle pourrait s’installer et écrire, lire, dessiner, ce qui allait devenir son œuvre. Et peu savaient qu’elle en créait des œuvres. Sa sœur répétait souvent que ses mains étaient guidées par une force supérieure, juste pour la taquinée et lui rappeler que sa jeune sœur n’échapperait pas à ses petites moqueries. Maintenant il fallait en rire, et le caractère plein de maturité, vous direz fort bien caché certes, elle savait prendre au second degré toutes ses remarques qui se révélaient alors amusantes. Eileen riait d’elle-même, et pourtant elle est mature. Contradiction ? Pas forcément, mais tout le monde sait que les apparences sont parfois trompeuses.

Le coin sombre apparut être son meilleur ami ce matin là. Elle s’assit, mais sans une chaise, elle préférait le sol. Ca apportait une certaine dose d’inspiration et guidait sa main, drôle de façon de percevoir les choses. Cette initiative lui valut quelques réprimandes de la part de la bibliothécaire, mais après tout, Eileen était assez grande et se faire réprimander de la sorte n’était plus de son âge !

~ Comme si elle allait me donner une punition tsss, même pas peur vieille bique… ~ Pensa t’elle très bas en sa conscience. Son petit moi intérieur ne la contrariait pas, elle n’était pas d’humeur…

Le matin se faisait doux et forte heureusement pour elle, la chaleur des livres la réconfortait, étrange non ?

La jeune fille se mit alors en quête d’un livre sur les fleurs, les « belles fleurs ». Elle s’était permit de prendre son fameux carnet ainsi que son crayon fétiche, le dessin, elle voulait dessiner à tout pris en ces premières heures de la journée. Et pas n’importe quoi ! Une Rose des plus mélancoliques qu’elle put trouver ! Après quelques minutes de recherches, Eileen dénicha l’ouvrage magique et se mit au travail. En tailleur, tout à fait concentrée, elle s’appliqua à imiter à peu près le dessin de la Rose. Bien sûr, elle y mettrait sa touche personnelle, comme à son habitude. Tellement absorbée par son dessin qui s’embellissait à vue d’œil, la jeune fille aux allures de gamine n’entendit pas les pas à la résonnance commune s’approcher d’elle, c’est alors que…

[ Topic Réservé ]
 

_________________________
.

Si jamais tu ressentais une profonde tristesse,
J’espère que tu me l’a fera partager.
Je ferai n’importe quoi pour voir ton sourire,
Mon précieux trésor


果敢無い


Dessiner un ve, Mon Etoile ~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité








MessagePosté le: Ven 28 Sep - 21:16 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 14:12 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

Apres la cérémonie fabuleuse qui s'était produite dans le jardin de l'établissement, le prêtre quelques gouttes de sueur glissant sur son visage, d'un geste tremblant demanda de manière des plus agréables, a ce qu'on le suive dans les couloirs de London Paradox. A peine était il sortit du jardin qu'il sentit ses forces l'abandonner, ses goutellettes d'eau qui tombaient de ses mains prirent rapidement une couleur rougeatre. Des gouttes de sang s'abandonnant sur sol tout en essayant de s'accrocher sur les fins doigts longilignes du Gancanagh. Il y déposa sur son front sa main, d'une paume ensanglanté il repositionna une de ses mèches qui tombaient sur ses yeux. Sa corps dès plus pâle s'arrêtat net devant une étrange porte. Il déposa sa main sur la poigné qui se présentait a lui et revint tout d'un coup a ses pensées. Il ne la ressentait plus, il tourna son regard vers le fond du couloir. En effet, Eileen n'était pas venu avec eux. Apres ces rituels, il était normal que Alucard se sente aussi affaiblit, mais alors qu'il avait utilisé une grande partie de ses pouvoirs, celle qui s'était unie avec lui s'était éloignée. Ce qui le rendit une nouvelle fois des plus faible, ce sang qui coulait, était signe qu'il avait besoin d'elle.

C'est donc quand il présenta la chambre au petit groupe maintenant réduit, qu'il ne resta plus longtemps, il y laissa juste un sourire pour ensuite s'échapper sans ne rien dire. Une mission leur était deja proposée. Il ne s'était pas prit la peine de les aider, de les guider, tant pis si jamais ils devaient échouer, Alucard en était sur, la prêtresse allait agir de manière juste... ou presque... Faible et comme envelopper de larmes de sang le long de son corps, il essayait de s'enfuir de ce couloir qui lui devenait des plus infernales. Essayant de retrouver par un quelconque moyen la présence de celle qui tenait sa vie entre ses doigts. Comme si par inadvertance, il avait offert son coeur a cette jeune fille. Mais qu'allait donc en faire cette fille aux allures de lutins des bois. C'est alors contre un des murs qui enfermait ce couloir qu'il y fit un songe, dans le soupir d'un évanouissement par ce qu'il était trop faible il rêva encore une fois d'une de ses nuits...

Flash Back
 

" Conrad ! qu'est ce que tu faisais ?! Ca fait une heure que je t'attends ! je l'ai deja attaché contre la colone comme tu m'avais demandé. "

Une grande porte de bois sombre s'ouvrit dans un grincement non rassurant. Dans la lueur d'un lustre éclairant la pièce proche de celle-ci, une silouhette semblait apparaître peu a peu, Sortir de se brouillard sombre qui cachait son corps. Un jeune homme qui par apparence ne semblait pas avoir atteint la majorité apparut. Des cheveux mi-longs blonds, des yeux en amande d'un vert pommes des plus appréciés. Dès lèvres rouges sang pulpeuses et agréable au touché. C'était Conrad, le frère jumeaux d'Erwin, il entra tout en fermant doucemant la porte qui se trouvait derrière lui.

" Excuse moi, j'ai eu du mal a mettre les somnifères dans la soupe des parrents cette fois. "
Il s'approcha lentement tout en se devêtissant de sa chemise blanche immaculée de toutes traces d'une quelconque souillures. En face de l'être qui semblait être son reflet d'un étrange miroir vivant, il l'embrassa tout en carraissant sa chevelure. Il enleva plus brutalement la chemise de son frère pour toucher la peau de son torse maintenant dénudé. Tout déposant sa langue sur son torse il regarda, l'enfant au physique plus jeune, qui était attaché sur une colone de marbre embéllit de quelques marques dorées. Le regard perçant des jumeaux s'effacèrent dans un nuage épais et mystérieux.


Fin du Flash Back

Les mains glacées, le dos frigorifié, il tenta de se relever. Il jeta alors un regard sur ses poignés, marqué comme par une corde, ses chevilles lui faisaient toutes aussi mal. Il se posa contre le mur, tout en frottant son front. Il continua sa marche lente, faible mais volontaire a la recherche de sa partenaire.
* Pourquoi faut il, qu'apres chaque cérémonie, qu'ils reviennent me hanter ... *
Puis de nouveau guider par un fil invisible, signe qu'elle ne se trouvait plus très loin, comme une voix qui l'appellait il se dirigea vers la biliothèque. Là il n'avait plus qu'a suivre cette sensation.* C'était donc là que tu t'étais enfuie, pourquoi ? * Comme si il sentait une partie de lui non loin d'ici. Plus il s'en rapprochait plus il se sentait revitaliser. Une resurection ? si il était mort on aurait pu décrire cette situation par ce mot oui en effet. Il se sentait guérir lorsqu'il se rapprocher d'elle. Un remède ? A quelques pas d'elle, il fit un sourire rassuré puis posa son regard sur la feuille de papier qu'elle griffonait. Tout en se plaçant derrière elle il se baissa doucement sans un bruit au niveau de son oreille.

" Quelle magnifique rose, elle me rappelle celle de mon chapeau "
 
 

_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -


Dernière édition par Alucard Rosenheim le Sam 29 Sep - 16:42 (2007); édité 1 fois
Revenir en haut
Eileen Unseelie
.:: Damnée de Vamp. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 15
Inscrit le: 16 Sep 2007
Union: ~ Lightless
Malédiction: Vamp
Lieux fréquentés: Sa Boutique de Patisserie Préférée
Âge: 18 ans
Lignée: Humaine
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 26
Moyenne de points: 1,73

MessagePosté le: Sam 29 Sep - 16:42 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

Ce lien incroyable qui les reliait n’est qu’une prison glacée, et pourtant, la chaleur humaine que pouvait dégagé la personne qui devait rester près d’elle à jamais semblait irréelle. La jeune femme avait conscience des risques qu’elle faisait courir à son partenaire, mais à sa propre vie également. Mais cette prison de glace, Eileen ne pouvait se l’imaginer. Pour elle, chaque pas qu’elle pouvait faire devait être de sa propre volonté, de sa liberté, et pourtant, la prudence s’imposait à marche qu’elle pouvait faire. En ayant sentit approcher Alucard, elle se fit presque violence pour se remettre les pieds sur Terre et s’apercevoir une fois encore de son immaturité. Le souffle du jeune homme dans son oreille lui donna des frissons, il était glacé.
 
« Je suis désolée, j’ai encore fais une bêtise… »
 
Elle ne lui porta aucun regard, baissant la tête avec des airs de regrets.
 
« Je n’ai pas pensé à se que tu pouvais ressentir, j’avais oubliée qu’aussi peu de distance entre nous pouvait autant te faire mal, excuse moi. »
 
Elle posa son dessin sur le sol, il était presque finit. Il ne ressemblait pas en tous points à celui du livre mais Eileen le trouvait plutôt joli. C’est vrai que la fleur avait des points en communs avec celle du chapeau d’Alucard. Eileen s’en voulait toujours, et les regrets étaient présents très longtemps et s’effaçait lentement. Le revers de la médaille revenait trop souvent. Quel intérêt à tant de souffrance, le prix à payer était-il trop élevé ? Comment faire pour vivre à travers la douleur d’un autre ? Une personne qui devrait donner sa chair, son sang, son âme pour réussir à survivre, et garder en vie, la personne qui était liée avec vous… Les rayons du soleil s’affaiblissaient de temps à autres, ceux-ci cachés par les nuages s’envolaient, mais revenaient très vite. Le dessin de la Rose s’en trouvait embellit lorsque que chaque petits rayons venaient raviver les traits fait au crayon, cela lui rendait un peu d’éclats. C’était sûrement la seule chose qui « brillait » dans cette pièce en ce moment même.
 
Eileen savait que les conséquences de ses actes pouvaient avoir de graves répercussions sur son allié. Prise d’inquiétude, elle prit doucement les mains d’Alucard pour constater que celles-ci étaient aussi froides que le marbre.
 
« Tu aurais du me prévenir de rester, tu sais bien que je suis tête en ‘l’air au point d’oublier ces choses là ! Ca finira par te tuer un jour. Remarque, on mourra sûrement bien un jour ou l’autre mais bon, ce n’est pas une raison ! »
 
Ses sautes d’humeurs revenaient à chaque moments de faiblesses, elle n’aimait vraiment pas ce genre de situation. Que faire ? Elle se leva rapidement, lâchant en même temps ses deux mains et se tourna vers la baie qui était la seule source de lumière. Elle s’appuya la tête contre la vitre et se mit à penser, le calme de son esprit allait l’apaiser. La Rose semblait bien seule à présent de lumière privée. Eileen l’avait fait sombrer dans la plus grande pénombre qu’il soit. Les rayons l’illuminait elle, mais pourtant, rien d’apaisant n’émanait de sa personne.
_________________________
.

Si jamais tu ressentais une profonde tristesse,
J’espère que tu me l’a fera partager.
Je ferai n’importe quoi pour voir ton sourire,
Mon précieux trésor


果敢無い


Dessiner un ve, Mon Etoile ~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 11:38 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

Elle ne bougeait pas, elle lui avait simplement touché sa main comme pour savoir si il était vraiment en perdition de chaleur. Mais auprés d'elle a présent il se sentait deja mieux. Lorsqu'il aura reprit ses forces elle pourra partir de nouveaux, comme si sa présence la gênait, un oiseaux en cage qui demande sa liberté. Alucard déposa son regard sur le dessin maintenant terminé. Qu'allait elle en faire. Le mettre sous verre, scéller les traits noir qui formait la rose ? Il n'en avait pas idée du devenir de cette feuille crayonnée. Pour le moment elle s'était levée, en direction de la baie vitrée la plus proche. Regardant la lumière radiante, les éclats, rayons du soleil éclairant sa silouhette et lui offrant une ombre renfermant son dessin et tout ce qui se trouvait derrière. Une ombre géante qui renfermait les moindres lueurs de la pièce. Il se leva alors a son tour pour poser son bras le long de l'épaule de la petite sorcière.

" Ne t'en fais pas pour moi... Nous n'avons pas choisis de sceller nos vies l'un a l'autre. D'une certaine façon nous n'avions pas le choix. Je suis désolé, depuis le jour où tu m'as connu, tu as du payer le prix cher pour avoir en échange un partenaire désagréable que tu ne connaissais juste le nom. Aujourd'hui encore nous ne nous connaissons pas réellement. N'est ce pas ironie de nous avoir lié ? Je ne sais pas ce que cette prêtresse a dans la tête, faire subir une telle union sur n'importe qui... "


Il replaça ses lunettes de manière a protéger ses prunelles des rayons lumineux du soleil. Il se retouna pour récupérer une chaise non loin de lui, sur son chemin il prit le déssin, le regardant avec contemplation la fleur symbole de l'amour passionnel. Qui réveillait ses admirations pour ces roses a la beauté si intouchable et inimitable. Pour la première fois de la journée, il prit son chapeaux pour le poser sur la table. Levant les yeux vers le plafond, ses cheveux déscendant sur sa nuque, il posa l'une de ses mains maintenant netoyée de toutes traces de sang, sur son front. Puis les souvenirs de la cérémonie lui revint en par flash, des reminescences de quelques secondes, qui s'ouvraient a ses yeux pour disparaître de la même façon qu'elles avaient apparues. A la suite de celles-ci il se posa de nouveaux ces questions... Questions qu'il se posait depuis son arrivée dans l'organisation. Pourquoi tout cele ? Qu'est ce qu'elle attend de tous ces damnés. Si elle sait qu'il n'était pas un damné, savait elle qu'il était une fée ? une fée des plus rares... savait elle qu'il était un Gancanagh ? Cette prêtresse qui cherche toujours une monnaie d'échange, que désire t'elle ? que cherchait elle ?

Puis ces enfants... ils les avaient liés, pourquoi avait il obéit a des ordres tellement irréfléchis... Il ne se connaissaient même pas, ils s'étaient vus pour la première fois. Et desormais ils devaient se partager leur vie, confiant la leur a des personnes qu'ils n'avaient jamais rencontrées auparavant... Tout ça d'une certaine façon il n'en avait rien a faire, si il devait mourir ce n'était pas réel problème apres tout... Bon nombre de personnes mourraient elles aussi et dans des conditions plus horribles encore. Mais dans cette situation. C'était l'incompréhension qu'il ressentait en vers la prêtresse qui le gênait d'avantage.

" Ne crois tu pas qu'en ayant obéit aux ordres, en réalisant ce rituel, de les avoir liés comme elle me l'avait demandé, c'était un acte inconscient ? J'ai bien peur qu'ils ne soient pas pret a a confier leurs vies a des gens dont ils ne connaissent rien... J'espère qu'ils sauront se débrouiller et qu'ils ont comprit que l'impacte qu'ils ont reçus avec la cérémonie était dès plus important, et dès plus dangereux... "

Il repositionna son chapeaux sur sa délicate chevelure pour regarder dans un silence glacé la silouhette fine de Eileen, lutin des bois qui se réchauffait par les éclats de lumière que lui offrait la baie vitrée.
_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -
Revenir en haut
Eileen Unseelie
.:: Damnée de Vamp. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 15
Inscrit le: 16 Sep 2007
Union: ~ Lightless
Malédiction: Vamp
Lieux fréquentés: Sa Boutique de Patisserie Préférée
Âge: 18 ans
Lignée: Humaine
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 26
Moyenne de points: 1,73

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 16:18 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

La jeune fille avait posé ses mains sur les vitres de la bibliothèque et priait le soleil de la réchauffer à travers ce verre glacé. Est-ce que tout cela prenait il une forme de punition, les forces supérieures voulaient lui apprendre la leçon. A elle et à son cher partenaire, maintenant lié pour l’éternité, du moins, jusqu’à ce qu’il trouve une solution à ce périple macabre. L’ironie la plus véritable qu’elle soit avait été de savoir que le mal dont elle souffrait allait être partagé qui lui aussi endurait depuis, même plus longtemps qu’elle. Eileen savourait amèrement sa destinée.
 
« Tu as toujours été de nature inconsciente Alucard, c’était normal de ta part, je crois que je ne suis pas mieux tu sais. Le danger est quelque chose à franchir comme n’importe quoi, et nous, on franchit le pas en jouant la vie des autres. Pour notre propre vie, ça m’attriste vraiment de constater ça, encore une fois Quels idiots nous sommes… Le danger est quelque chose à franchir comme n’importe quoi, et nous, on franchit le pas en jouant la vie des autres. Pour notre propre vie, ça m’attriste vraiment de constater ça, encore une fois. »
 
Par un acte délibéré elle commença à se cogner la tête doucement contre la vitre. Bien sur, ses forces comparées aux baies étaient faibles et elle triompha de ses faiblesses, laissant un mince filet de sang coulé sur son front de porcelaine. Bizarrement, peut lui importait, c’était une gamine dans un corps de jeune femme. Et puis à quoi bon se dire que la vie était fichue, elle devait la supporter. Ses sautes d’humeurs la conduisaient à des actes vraiment accablant pour les autres. Elle se laissa tomber sur une chaise placer juste derrière, laissant sa blessure au naturel, peu importait ce moment restait le sien. Le jeune homme était paisible mais bouillonnait sûrement. Etait ce l’espoir ou la haine qui conduisait leurs actes ? Aucune réponse.
 
«  Je crois qu’aujourd’hui je vais sûrement réfléchir au bon déroulements des choses. Ne sommes nous pas les premiers initiés à ce sort funeste, on doit bien aider les petits nouveaux à s’habituer à toutes ces horribles routines. Décidément je n’aurais jamais pensé autant détester les vitres de cette pièce… »
 
Il était vrai que la malédiction qui pesait sur elle était normale à présent. Mais le poids qu’elle représentait semblait s’alourdir de jours en jours, et dès qu’elle croisait une source d’exposition à son malheur, tels qu’un miroir encombrant, rien ne pouvait l’empêcher de redevenir la Eileen de son adolescence. La fille paumée qui cherchait à savoir, à comprendre le monstre qu’elle était. Pourtant la jeunesse lui manquait, et grandir trop vite dans ce corps dont elle ne connaissait pas l’image la peinait. La seule description d’elle-même pouvait provenir des autres, Eileen vivait peut être avec le mensonge d’elle-même. L’ombre de sa vie n’était autre qu’un mystère, mais pour son entourage, cela ne l’était pas.
 
«  Dis, tu ne m’as jamais raconté comment tu as découvert ce miraculeux don que tu possède, tu dois bien en avoir un comme nous tous. Tu sais la cause de ta venue si soudaine dans cette Organisation étrange. Je voudrais savoir. »
 
Eileen avait oublié que le sang qui coulait sur son front venait maintenant toucher ses vêtements. Elle essuya le pan de sa longue veste plus pour un lutin que pour une humaine dans son genre. Ses mains étaient à présent plus rouges qu’une autre couleur. Cette couleur irait parfaitement au dessin qui maintenant trainait par terre, aussi seule qu’auparavant, cette belle couleur rouge, pleine de noirceur.
 
« Regarde, je saigne… Quelle maladroite je fais… »

Quelle ironie...
_________________________
.

Si jamais tu ressentais une profonde tristesse,
J’espère que tu me l’a fera partager.
Je ferai n’importe quoi pour voir ton sourire,
Mon précieux trésor


果敢無い


Dessiner un ve, Mon Etoile ~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 19:39 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

Des mots s'étaient comme éparpillés un peu partout, quelles étaient ce donc ces pensées qu'il entendait aller et venir dans son inconscient ? Des va et vient incessants qui ne pouvaient que lui donner une migraine des plus désagréable. Et si il n'avait qu'une idée en tête c'était bien celle d'en finir vite... Il repensait alors a ses jeunes gens... Où en étaient ils ? avaient ils découvert la mystérieuse énigme que cachait comme quelque chose de précieux dans ces fines lettres. Des majuscules et minuscules renfermants un secret des plus troublants. Et comme le veux le proverbe, c'est en pensant a eux qu'il obtint réponse a sa question. Comme une magie inconnue, un morceau de papier presque innatendu, fit son entrée, tombant de nulle part, d'un lieux non soupçonné, Alucard prit cette feuille et en lit les minces lignes qui y étaient gravées.

" Des néophytes... cela prendra certainement la soirée et peut être plus... je te laisse le soin de les punir si jamais ils échouent, un échange, si ils ne donnent point, je prendrai ce qui est disponible... je sais encore me satisfaire de certaines choses. "
 

Ces quelques mots montraient avec précisions le manque d'expériences des nouveaux arrivants, mais aussi le mécontentement de la prêtresse et sa deception. Pour une nouvelle fois elle avait choisis Alucard comme bourreau. Pourquoi devait il être la main droite de l'apocalypse ? Pour d'autre il s'agissait d'un honneur mais pour lui il se sentait outragé, pouquoi devait il être considéré comme un simple chien ? Il n'en était pas un... du moins c'est ce qu'il pensait....

Il s'interessa de nouveaux a sa coéquipière, ce lutin des bois aux allures féeriques. Eileen une personne au caractère peu cernable. Et Alucard ne l'avait toujours pas cerné. L'homme au chapeau orné d'une rose ne su comment agir face a ses paroles. Et puis qu'est ce qu'il pouvait bien faire ? Les questions qu'il se posait sur une certaine éthique humaine, qui était comment doit on agir ? dicerner le bien et le mal... Pourquoi se les poser il donc ? Il n'est pas humain et ne devrait pas se torturer l'esprit par la cause des questions eternelles posées par l'humanité toute entière. C'est alors que, comme un silence glacé. Alors que son corps avait reprit doucement la chaleure qu'il avait perdu. Une question arrêta le temps, la dernière question qu'il lui avait posé. Pour la première fois, une personne s'était interessé a ses origines. Pour la première il se trouvait confrontait face aux danger de révéler son identité. Qu'allait il dire ? il n'en savait réellement rien et si il n'en avait pas l'habitude il devrait la prendre rapidement si il ne voulait pas qu'autrui découvre son secret.

" Tu sais... tu es la première a me poser de telles questions. Enfin je suppose que cela devait arrivé un jour ou l'autre, nous sommes partenaires n'est ce pas, et tu es la personne la plus proche de moi par ce fait... "
Il glissa a travers ces quelques paroles un sourrir étrange qui n'avait rien d'honnête, un faux sourir qui ne donnait nullement joie au premiers regards...
" Si je suis venu a l'organisation... ce n'est pas pour trouver le salut comme nombreux d'entre vous sont venus ici pour le chercher. Ce n'est simplement par curiosité. Je voulais, et continue désespérement de chercher une réponses aux mystères qui entoure London Paradox. Je vivais dans une routine dès plus méprisable, et aurjourd'hui je vis comme dépendant d'une drogue... c'est pitoyable mais je m'en rend plus ou moins compte...

Quant a mon don... Contrairement a la plupart d'entre vous je ne posséde pas de malédiction communes, celles que nombres de médecins ont pu dévoiler au grand jour. Je posséde un certain contrôle sur les éléments naturels qui nous entourent. Cela peut être l'eau, comme celui de la fontaine du hall, ou bien le vent qui souffle dans le jardin. Bien sur je ne peux créer ces éléments, et parler de controle n'est pas réellement le bon mot, car j'ai une limite de cette maîtrise. "

Il n'irait pas plus loin, ceci était deja bien trop, il ne pouvait lui dire que d'une certaine façon il était un miroir pour tous les damnés qui l'entouraient. Il n'avait le droit ni l'envie de dévoiler ces secrets.
" Pour ce qui est de la façon dont je l'ai découvert... " Il revit la nuit où il prit conscience de son dons pour la première fois. La chaleur agréable des flammes de la cheminée, et les douleurs d'une soumission trop dominée. " Cela n'a plus d'importance... "

« Regarde, je saigne… Quelle maladroite je fais… »

D'un air inquiet, il s'approcha d'Eilenn, posa un doigt sur sa blessure. Quelques goutes de sang déposées dessus, il goutta le liquide vitale. " Attends, ne bouge pas ." Par ce que c'était une fée, et par ce qu'ils étaient unis, sa salive allaient guérir la blessure légère que c'était provoquée l'adolescente. Il posa ses mains sur son visage puis caressa de sa langue sa plaie. Lorsqu'elle ne saigna plus, il déposa un tendre baiser gout de sang sur ses lèvres. " Nous sommes unis n'est ce pas, tant que tu seras avec moi tu ne risqueras rien. "

Un lien dès plus fort... C'est ce qu'il devait posséder....
_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -
Revenir en haut
Eileen Unseelie
.:: Damnée de Vamp. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 15
Inscrit le: 16 Sep 2007
Union: ~ Lightless
Malédiction: Vamp
Lieux fréquentés: Sa Boutique de Patisserie Préférée
Âge: 18 ans
Lignée: Humaine
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 26
Moyenne de points: 1,73

MessagePosté le: Mer 10 Oct - 14:36 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

C’était comme si toute magie s’envolait à cette instant. Et pourtant le Soleil régnait encore en ce lieu, malgré ses faibles lueurs. Comme était possible d’être si désemparée à ce moment précis. Eileen avait déjà rencontrée pareil situations, ce n’était vraiment pas dans ses habitudes de se laisser mener par tant de déstabilitée. C’était tel un souffle glacé qui aurait brisé ses os et déchiré sa chair. Ces révélations étaient d’autant plus marquantes. Choquantes peut être. Comment n’avait-elle pas pu le voir, l’évidence même d’une différence, une flagrante bêtise de l’humanité, une chose pourtant si anodine quand on n’en connaît pas les conséquences mais alors… Bien plus encore de secrets résidaient en chaque personnes présentes ici même.
 
La nature de son partenaire ne faisait aucun doute sur ses possibilités à manier les éléments de façon spectaculaire. De ce qu’elle avait pu lire, Eileen semblait partager entre l’indignation et la surprise. Sa réaction semblait être touchée par ses sentiments qui s’entremêlaient continuellement durant un court instant. Que faire face à de telles révélations ? Quand on sait une chose, dur est la réalité après l’avoir découvert ou apprit, de la bouche du concerné. Cela allait changer des choses, beaucoup trop certainement, indéniablement. Il fallait quand même continuer, ne pas se laisser emporter par tout cela. Mais… Pourquoi ce silence sur la découverte de son don. Il ne fallait mieux pas réveiller de vieilles blessures en lui de peur de le blesser, ou bien du pire…
 
Le sang qui coulait sur son front d’une blessure trop maladroite fut vite soigner par les drôles de manières du jeune Alucard. Tellement étranges qu’Eileen ne su réagir vivement sur le moment, comme si la perte superflue de sang l’avait anesthésié. Un envoutement. L’acte le plus sublime que l‘on peut donner à l’être aimé fut dérober au même instant par le jeune homme, la jeune fille toujours tenu dans les bras d’un songe invisible. Ne s’apercevant que rien ne venait, ce baiser volé fût comme un réveil trop brutal. Et venant de sa part, cela semblait trop, beaucoup trop. Malgré qu’il tenait leur lien comme indestructible. Certes ils l’étaient, contre leur gré. Et c’est pour cela qu’elle ne cru pas à toute cette sincérité cachée. Le connaissait t’elle assez pour savoir ses véritables intentions. L’habit ne fait pas le moine, et ça, c’est une règle de famille qui a su servir à nombres de génération. Surtout lors des nombreuses affaires dirigé par son père, ne pas se fié aux mots, le geste n’en sera que plus blessant. Comment deviner qu’il dise vrai ?
 
L’illusion n’était elle pas que plus présente dans ce monde de souffrance et d’incertitude ? Evidemment Eileen et sa naïveté légendaire ne faisait pas attentions à toutes ses choses que l’on ne voit pas forcément aux premiers coups d’œil, mais Lui. Ce lien était il vraiment une raison de telles actions ? Les sentiments ne se discutaient pas sur une table a un vulgaire dinée, l’exemple de ses parents jeunes et manipulé avait suffit à Eileen pour lui donner l’envie de trouver quelqu’un qui compterais réellement à ses yeux. Voir quelqu’un d’un seul regard, ne rien savoir, jouer un jeu, ne pas deviner, rester là dans le noir complet sans avoir les yeux ouverts et regarder la vérité en face. Le moyen de savoir certaines choses, elles ne les avaient pas, Eileen en était que plus attristée.
 
Un regard méfiant vers Alucard et un pas en arrière, puis deux, et elle toucha la vitre derrière elle. Comme une limite infranchissable, elle devait lui faire face. Son regard toucha alors le sol, ses pieds inintéressant, mais elle ferait en sortes qu’ils le soient.
 
« Pourquoi… Pourquoi ce geste ? Qu’attends-tu de moi Alucard … »
_________________________
.

Si jamais tu ressentais une profonde tristesse,
J’espère que tu me l’a fera partager.
Je ferai n’importe quoi pour voir ton sourire,
Mon précieux trésor


果敢無い


Dessiner un ve, Mon Etoile ~~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Sam 13 Oct - 14:09 (2007)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis Répondre en citant

Pourqui avait elle agit ainsi ? Il ne comprenait pas, pour tant il n'avait rien fait de bien effrayant, alors pourquoi devait elle avoir peur de lui ? Cette réaction, si elle avait réagit de cette manière, cela voulait il donc dire qu'elle doutait de lui ? Mais c'était impossible, Alucard était devenu un maître dans l'art de la dissimulation, du mensonge, et de l'usurpation. Il n'avait absolument rien fait qui pouvait montrer quoi que se soit, absolument rien qui pouvait le trahir dans ses actes et manières. Elle ne pouvait pas deviner non c'était tout bonnement impossible. C'était pourtant sa réaction qu'il le véxa, il fut donc vexé au plus haut point. Il s'asseya a nouveaux sur sa chaise, croisa ses jambes puis posa son chapeau sur la table non loin de lui. Ses yeux d'or prirent une teinture legerment rougeâtre. Une haine étrange le consumait de l'intérieure. Comment pouvait elle le repousser ? Ce n'était pas possible il ne le suporterait pas, une simple mortelle repousser la beauté surnaturelle d'une fée c'était un comble des plus désobligeant.

Son caractère changeant prit alors place. Le prince de glace sans émotion laissa voir alors cette créature haineuse qu'il garadait depuis toujours au fond de lui, sa réelle nature féerique celle qu'il avait caché depuis toujours aux yeux des humains. Une puissance difficile a maitriser... La chose qui sommeillait au plus profond de lui prit finallement le contrôle entier de son corps. Se relevant d'un bond pour s'approcher de manière rapide face au lutin qui l'avait repoussé. Il l'a prit par le cou caressant sa joue blanche immaculée de toute autre couleur. Ses ongles effleurant sa peau il répondi doucement a sa question.

" D'après toi ? que puis je attendre de toi ? aurais tu peur de moi, pourtant je suis la personne la plus proche de ton être. Tu ne devrais pas me repousser de la sorte... "

Il continua de l'harceler de baisers, de tendres baisers qu'il déposait le long de son cou, de ses joues, ses lèvres... Cette fois ci il ne la laissera pas s'enfuir. Elle sera a lui, une magnifique fleur en cage, enchainé par ce lien a la beauté intouchable qui les unissaient. Il posa sa main derrière la nuque de l'adolescente pour déposer son chapeau sur la table. Déposant un nouveau baiser sur ses lèvres.

" Vas tu t'échapper cette fois ? "




_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé








MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:12 (2018)    Sujet du message: Un autre rêve de Paradis

Revenir en haut
Un autre rêve de Paradis'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: L'aile ouest -> ~ Le lieu des livres fabuleux Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
Sauter vers:  


Powered by phpBB © 2001, 2018 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Traduction par : phpBB-fr.com