Page Loading... please wait!

The page still does not show? Click here
 

.:: London Paradox - Index du Forum :: FAQ :: Rechercher
MembresMembres  GroupesGroupes  ProfilProfil  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion   S’enregistrerS’enregistrer

Alucard Rosenheim [ Peut contenir des scènes choquantes... ]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: La terre sous les vagues [ H.R ] -> ~ Registre des protagonistes -> - Registre des personnages spéciaux.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alucard Rosenheim
.:: Prêtre des rituels. [ Admin ]


Hors ligne


Messages: 30
Inscrit le: 20 Aoû 2007
Union: ~ Lightless
Lieux fréquentés: Lors qu'il ne s'agit pas de lieux dans l'ombre, il est souvent non loin de la fontaine du Hall.
Âge: inconnue
Lignée: Gancanagh
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Puissance Magique: 46
Moyenne de points: 1,53

MessagePosté le: Dim 16 Sep - 16:02 (2007)    Sujet du message: Alucard Rosenheim [ Peut contenir des scènes choquantes... ] Répondre en citant

Identité :

  • Nom et Prénom : Alucard Ronsenheim
  • Age : Comme il n'est réellement pas possible de déterminer l'âge des créatures féeriques de manière humaine, Alucard calcul son âge seulement par son physique. Celui-ci possédant le physique d'un adolescent d'une dix sept années, il est qualifié comme tel.
  • Sexe : Masculin
  • Malédiction : Etant donné ses origines féeriques, il n'a était touché par aucune malédiction.
  • Groupe sanguin (Facultatif): B positif.
  • Lignée (Facultatif) : Alucard descend de la famille des fées masculines les plus rares et les plus appréciés de la gente féminines humaines. Il s'agit en effet de la lignée des Gancanagh, les fées incarnants l'amour et l'oisiveté. De ce fait il possède nombreux dons féerique, comme celui de voyager d'un plan a un autre, d'enfermer les âmes, ainsi que de contrôler les éléments de la nature : l'eau, l'air, le feu, et la terre.


Physique :

  • Cheveux : Des cheveux soignés, peignés mèches par mèches, Alucard possède une chevelure des plus magnifiques. Sa couleur blond platine aux quelques reflets roux étaient il y a peu teinté d'un noir rougeâtre qui ne reflêtait que mieux sa personnalité. Mais il ne garda pas cette couleur bien longtemps, peut être par sa nature féerique les produits humains ne garde pas grand effet sur lui. La longueur de sa crinière raides descend en bas de la nuque, alors qui les gardait long jusqu'a la taille il du les couper a la suite d'une bataille dont il ne pu s'attendre du devenir de sa coiffure...
  • Yeux / regard : Ses prunelles dorrées aux reflets rouges sombres, transcendantes, contribuent à harmoniser ses courbes pourtant trop anguleuse. Et même si les gens prefèrent les qualifier avec facilité de couleur marron, Alucard lui les nomment couleurs orage. Peu de personnes ont reussis de soutenir son regard, froid vide d'émotions. Il est impossible de deviner ses pensées en le regardant dans les yeux, car si ses yeux sont d'une couleur très clair il ne sont que plus perturbants.
  • Visage / Expression : Le visage du Gancanagh possède un réel visage de poupée de porcelaine: légèrement rond, les joues toujours rosies, et un maquillage digne d’un aristocrate du XIXème siècle. Oui, car magrè son sexe Alucard se maquille, pour différentes raisons, faire ressortir les cils de ses yeux, faire blanchir son teint deja pâle. Ce sublime visage est contrasté par ce sourire, ce sourire en coin qu'il fait apparaître le plus souvent du temps. Un sourire narquoi qui ne fais qu'inspirer la peur et le malêtre...
  • Taille et Poids : Sa taille se trouve dans les alentours des 1m70 mais pour cette taille Alucard est très maigre car il ne pèse a peine qu'une cinquantaine de kilos.
  • Corpulence : Le garçon est grand et mince, peut-être un peu trop mince même, mais son assurance démesurée suffit à camoufler tous ses défauts. De cette silouhette extrêmement fine il porte vraiment bien ses vêtements rafinés du XIXème siècle Anglais, un costume bleu nuit, une chemisette blanche ainsi qu'une noeud rouge déscendant sur le torse sont les vêtements qu'il porte le plus souvent.
  • Signe particulier : Alucard porte en permanence est ne se sépare jamais de son chapau haut-de-forme, celui-ci trop petit pour sa tête il y attache une rose rouge avec un ruban qui lui arrive de changer, dès que la rose fane il la change pour y garder tout le rafinement de son chapeau.


Caractère :

  • Qualités : Alucard est une fée remplit de sagesse et est très cultivé, il aime s'entretenir sur des choses dont il peut débattre avec ses interlocuteurs. Il est extrêment calme et patient, de la même manière son sang froid est légendaire parfois comparable a celui de la prêtresse des London Paradox. Suite a son voyage dans les âges et époques différentes, il obtint une certaine amnésie, rares sont les souvenirs dont ils se souvient précisements. Si ce point est étrange de nommer qualité, c'est que pour son cas il en s'agit bien d'une, car si il se remémorait ses souvenirs certainement que ses agissements seraient autres qu'ils ne sont aujourd'hui.
  • Défauts : Une chose est passablement gênante quand on regarde Alucard ce sont ses yeux, profonds et infinis qui renferment tant de connaissance et de siècles passés que peu arrivent à le soutenir. Ce mystère qui peut être concidéré comme un défaut est bien evidement une grande qualité sur certaines façons, alors que son physique égal a la douceur des anges il a une certaine prestence suggérant le carractère des " beaux ténébreux ". Il peut aussi être d'une cruauté sans égale et torturer avec froideur et dureté, il a une autorité forte et sans égale. Malgrè son carractère fort et impressionnant, Alucard aime se sentir dominé étrangement il se sent agréablement bien lorsqu'il se soumet. Quelques peu schyzophrène deux personnalités différentes intergissent dans le même corps, l'une douce comme il faut et l'autre violentes et sanglantes comme les épines d'une rose.
    Ce qu'il aime : Il aime marcher sous la pluie, regarder les étoiles lorsque la lune est pleine et la nuit obscure. Lire des histoires sombre où il est rare d'y découvrir le sens. Il apprécie aussi ecouter les hurlements agonisants de quelconques personnes. Voir le sang couler sur un corps frêle est aussi une des chose qu'il aime le plus. Il est aussi attiré par les personnes ayant beaucoup de gouts, les jeunes gens s'habillant avec rafinement et grâce, il passe beaucoup de temps a admirer les belles choses, humaines ou non. L'une de ses plus grandes passion est aussi celle de s'occuper des roses rouges. Bien evidement de sa nature de Gancanagh il aime séduire et se sentir aimer, et il n'est pas difficile pour lui de charmer qui que ce soit.
  • Ce qu'il déteste : Il est difficile de décrire ce que deteste Alucard, car il y a beaucoup de choses a citer, il ne supporte que rarement la musique, ces sons pour des raisons étranges le perturbe et le rende parfois même incontrôlable. Il semblerait que certaines consonnances musicales lui rappellent certains souvenirs oubliés dont il n'arrive pas a comprendre le sens pourtant il est trouve extrêmement désagréable. Il n'aime pas la trop forte lumière du soleil, la chaleur de celui-ci. La compagnie de la plupart des gens lui ai desagréable, mais pourtant il deteste la solitude c'est pourquoi il lui arrive de mentir sur ses sentiments. Pour finir il hait ces gens se croyant sans peur et se donnera une joie de leur apprendre.


Famille : La famille Rosenheim n'est bien seulement que la famille adoptive de Alucard, une famille extrêment riche, du temps de la monarchie Ludwig Rosenheim était longtemps le plus grand comte le plus respecté d'Allemagne. C'est lors de la seconde guerre mondiale que Alucard arrive dans la famille, dans des circonstances mystérieuses, la fée ne sera utilisé qu'entant qu'esclave mais ceci dura un temps. Alors qu'il était le jouet de la fille ainée Rosenheim, Lorelei, il reussit rapidement a charmer sa maîtresse. Le plus jeune frère alors âgé de dix huit ans succombe lui aussi charme de Alucard. Et finalement celui-ci devient le membre le plus respecté de la famille.

Arme
(Facultatif) : Un crucifix en argent gigantesque mais leger, il se sert de celui-ci comme lance, pieux ou comme une bien longue épée. Ses extrêmités pointues, elles n'ont aucun mal de penetrer toutes chairs. Si la choisit l'argent comme matière pour son crucifix c'est bien pour representer la pureté de celui-ci, peut être concidère t'il ses actes comme des punitions divines. Crucifix


Histoire : Mag Mor ou encore Tirfo Thuinn nombreux sont les noms que l'on donne aux terres féeriques. Toujours est il que Alucard autrefois appellé Amsen naquit dans ce monde de fées. Un père Gancanagh chef des armées, il a toujours était fasciné par les guerres humaines. Affreusement barbares et sans aucunes stratégies avaient pourtant l'avantage d'être sanguinaires et abominables. L'histoire ne retena malheureusement pas son nom mais pourtant son prénom ne fut pas oublié, Sinensen, c'était ainsi qu'il s'appellait. Gancanagh particulier il ne s'interessait ni a l'amour ni au sexe féminin, celui n'avait d'yeux que pour la guerre et les combats, mais sa beauté loin de ressembler a celle des brutes guerrières. Ce qui le faisait ressortir non difficilement des autres soldats plus ou moins singuliers. De longs cheveux dorés ateignants ses chevilles, de par sa nature malgrè ses activités ne perdaient jamais de leurs fantastique couleur. d'une taille plutôt grande, Sinensen atteignait les 1m90 là où les autres Gancanagh étaient fins et petits, lui était musclé et élancé comme un soldat devait l'être. Même si il n'était pas aussi carré que ses partenaires de batailles, il avait une prestence qui suggérait le respect.

La mère de la jeune fée Amsen elle possédait un prénom des plus déliquats, Féléna, qui suggérait la douceur des fleurs et l'odeur fleurit du printemps. On ne su jamais réellement les origines mystérieuse de celle-ci, beaucoup disait qu'elle était arrivé sans savoir comment dans le village, ses traits magiques et physique rappellaient celui des muses mais elle en était vraiment une ça personne ne put le prouver. Celle-ci était chanteuse dans et divertissait le village entier, mais de ses temps libre elle s'abandonnait a la créations d'objets et vêtements magiques pour les cérémonies et rituels d'unions pour les futurs batailles qu'allait déffendre son village. Car autre le talent d'être chanteuse, Féléna possédait aussi un talent de prêtresse rare, son sang possédait la pureté necessaire qui permetait l'acomplissement des rituels d'union et donc la création de partenaires de combat.

L'histoire ne raconte pas comment ils se sont rencontrés est encore moins leur histoire d'amour toujours est il que Amsen vécu une grande partie de sa jeune enfance dans un monde bercé entre chanson et guerres ensanglantées. Pour des raisons inconnues et incertaines, les parrents de la jeune fée l'abandonna sur le territoire des humains. Devant une maison raffinée, imensément grande blanche reflets de puretés elle était embelli de nombreuses bordures dorées. Cette magnifique maison se trouvait dans la prestigieuse ville Allemande du nom de Berlin, fin du XXème siècle, Amsen se retrouve alors dans une famille extrêment riche composé de deux jeunes garçons plus âgés que lui, et d'une fille d'environ son âge. ( Ici nous parlons bien evidement de l'âge physique donné aproximativement grace a l'apparence et non de l'âge réel.

Lorsque la famille des plus riches, la famille Rosenheim, apperçut ce jeune enfant sanglotant devant la grande porte qui n'avait pas bouger sous les ordres de ses parrents, le lendemain de l'abandon les Rosenheim l'avait " adopté " de cette façon ne connaissant pas son prénom ils le rebaptisèrent sans trop savoir comment l'appeller l'inspiration ne fut pas bien lointaine. De nature très croyante la famille considéra le gamin comme une oeuvre du diable, de par sa beauté surnaturel et son attirance presque démente. Ils utilisèrent alors l'anagramme de Dracula pour le nommer Alucard. Pourquoi alors avoir receuilli celui qui considéré comme le péché semble avoir été crée par le diable en personne ? Voyant en lui comme un test de Dieu, le père Rosenheim, Berthold décida de lui même de choisir la punition divine qu'il donnera a cette enfant. L'avoir adopté n'était alors qu'une manière dès plus simple pour le punir. Dans l'enceinte de la luxueuse maison, il était simplement habillé de guenilles qui recouvrait a peine sa pauvre peau couleur pêche, alors que lorsqu'il sortait avec sa famille il était habillé de vieux vêtements traditionnel Allemand des plus raffinés.

Le temps passa et les besognes donnés au " péché " devenaient de moins en moins inocentes, et qualifier ces actes de punition divine n'était plus exacte, car le démon n'était plus l'enfant mais bien la famille entière. Tous ses membres étaient finalement tombé sous le charme fanatique du Gancanagh. Conrad et son jumeau Erwin fut les premiers interéssés par le corps jeune de la tentation qu'était celui de la fée. Nombreuses furent les nuits où avec une surprise qui finissait par être attendu, ils venait tous les deux dans sa chambre aussi sombre le jour que lorsqu'il y faisait nuit. Avec lui, ils sentaient immortels, suppérieur au monde entier, la domination fabuleuse, ils ressentaient en eux une jouissance incroyable de sentir la soumission pres de leur bassin. Contrairement aux aventures qu'ils pouvaient avoir avec certaines filles que Alucard ne voyait que comme le souffle d'un courrant d'air. Les jumeaux ne se lassaient jamais du corps frêle et déliceux de la fée. Celui-ci eternellement soumit il ne pouvait rien faire et accepté en plus de ses nombreuses corvés, ces abus furent simplement ajouté au profit de la punition qu'il " méritait " certainement... Bientot le reste de la famille suivirent et finirent par succomber eux aussi au charme du fruit défendu qu'ils pensaient punir.

Alors qu'il commencait a posséder le physique d'un adolescent, il apprit rapidement a controler des forces surnaturels dont il ne soupçonner pas l'existence. Bien que quelque peu pyromane, il ne doutait pas avoir des talents présumés pour controler le feu. Et pourtant de sa nature féerique, celle du Gancanagh il peut controler les élements naturels majeures : le feur, l'air, l'eau et la terre. C'est un jour d'hiver, alors que devant une somptueuse cheminée chaleureuse Conrad et son frère était occupés a martyriser le corps désormais impure d'Alucard et le peu d'innocence qui lui restait. Dans un élan de douleur insurmontable, il hurla par ce qu'il souffrait mais il libérait de la même manière toute la colère qu'il gardait depuis ces années... C'est alors qu'une langue de feu brûlante et rougêatre se lança sur les deux jumeaux nus, pour les embrasser d'un baiser mortellement vermeille couleur d'une chaleure infinie. Se fut au tour des deux frères d'hurler le martyre. Heureusement ou peut être malheureusement Conrad et Erwin n'en sortir seulement qu'avec des marques de brûlures sur les bras.

Suite a la découverte incroyable de ces dons, Alucard prit plus d'assurance, de confiance en lui et de caractère. Tout ceci joua finalement encore plus sur son physique ce qui lui donna une beauté encore plus charmante qu'auparavant, une beauté des plus envoutante. Cette beauté froide intouchable, que l'on admire de loin, celle que l'on voudrait s'approprier mais dont les épines tout comme la rose s'enfonce d'avantage dans nos chairs au fur et a mesure que l'on s'en approche. Cette beauté maléfique digne du fruit défendu n'arrangea rien dans la démense de la famille Rosenheim, qui, peu a peu, finirent par devenire a leur tour les esclaves d'Alucard. Il pu profiter pleinement de sa vengeance pendant quelques années. Des années où il montra ce qu'était de se soumettre sexuellement, de se soumettre a toutes les envies, et a tous les désirs d'une personne. Mais ces désirs et ces envies sont d'autant plus terribles lorsqu'il s'agit des rêves d'une fée.

Contrairement a ces humains qui ne trouvaient aucunes banalité d'assouvir les désirs les plus profond du Gancanagh, celui-ci de jours en jours commençait a se lasser et ne les regarder que plus blaser qu'auparavant. C'est alors que dans les plus grands des soit disant hasard qu'il rencontra dans une des nombreuses ruelles de Berlin une jeune femme aux traits sublimes, des traits qu'il ne pu oublier. Elle avait l'air de ces femmes légendaires appellée Geisha au Japon. Etait elle vraiment l'une de ces fleurs magnifique ou seulement une illusion que son esprit lui offrait pour briser ses banalités qui le troubler. Cette femme se révéla être une grande prêtresse, maîtrese d'une organisation plus ou moins connue et caché des yeux du monde appellée London Paradox, celle-ci se trouvait bien evidement a Londres. C'est apres cette rencontre qu'il la vit de nouveau et lui proposa de se joindre a elle. Manipulatrice comme elle pouvait être, la prêtresse l'avait choisit simplement pour son sang car tout comme sa mère il possèder les talents nécessaire pour réaliser les rituels d'union propres au monde des fées.

Lorsque, sans prévenir les Rosenheim qui finira par disparaitre de son existence, il déménagea a Londres pour résider dans l'établissement même de l'organisation. La, la " belle Geisha " lui apprend l'art des prières et des rituels, lui obeissant pour sa beauté qui le fascine et admire. Ce fut alors le premier a subir ce rituel dans l'organisation par la prêtresse elle même, il se lia avec une humaine qui grace a leur union aquit la puissance illimité des incantations de l'élément obscure, le contrôle des tenèbre infinit, sa partenaire humaine portait donc le nom de Eileen, C'est ainsi qu'ils se nommèrent Lightless en raison de leur element ténébreux. Les premières missions de la prêtresse semblaient des plus étranges. Notament l'une d'elle qui consistait de récupérer un ancien vase peint a la main, des ailes de papillons semblable a celle des fées dans les contes, ornementé celui-ci, des écritures inhumaines étaient aussi gravées sur sa porcelaine. A l'intérieure semblait se cacher quelque chose de précieux, mais comme l'avait ordonné la prêtresse, aucun des deux ne chercha a savoir ce qu'y s'y trouver.

Plus tard alors que les missions se suivaient, des membres rejoignaient peu a peu l'organisation, comme l'avait dit la prêtresse, des Damnés a la recherche d'une guérison viendrait chercher l'espoir et rejoindre le groupe qui effectuera des mission au profit de l'organisation et plus précisement pour elle. Alors que le temps passe Alucard continue de répondre a ses missions et ses devoirs de prêtre de rituels d'union mais ne se soucie pas et ne se rend pas compte de la guerre qui naissait entre les deux soeurs Leanhaun Shee, qu'adviendra il de Londres, que deviendra le monde ? ...



_________________________
Veux tu sauver mon monde ? > <


- Comme une éternelle absence de lumière nous nous nommons Lightless -

Petit [ R I E N ], petit [ B O U T ],
de rien du tout...

Suspendu au lit comme une poupée qu'on a desarticulée...


- What awful things happened in the dark... -
Revenir en haut
Publicité








MessagePosté le: Dim 16 Sep - 16:02 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alucard Rosenheim [ Peut contenir des scènes choquantes... ]'); return false;">     Email this topic to a friend-->

Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    .:: London Paradox - Index du Forum -> .:: La terre sous les vagues [ H.R ] -> ~ Registre des protagonistes -> - Registre des personnages spéciaux. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
Sauter vers:  


Powered by phpBB © 2001, 2018 The phpBB Group
Themed by aallixSilver © 2002 aallix.com. All rights reserved.
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation Traduction par : phpBB-fr.com